Saltar al contenido
VENTOS

Prix ! Plus de 14 000 euros d’amendes pour ces motards auto-incriminés lorsqu’ils publient leurs infractions sur Youtube

03/14/2020
, Prix ! Plus de 14 000 euros d’amendes pour ces motards auto-incriminés lorsqu’ils publient leurs infractions sur Youtube, VENTOS, VENTOS

Transporter une caméra installée dans votre casque ou ailleurs sur votre vélo peut être une bonne idée pour se souvenir d’un parcours entre amis sur des routes sinueuses qui laissent place à de magnifiques paysages. Et puis il y a ceux qui enregistrent des vidéos en sautant toutes les règles de la loi générale sur la circulation et, comme si cela ne suffisait pas, les téléchargent sur Youtube fiers de leurs exploits.

C’est ce qui s’est passé avec un groupe de motards vivant à Logroño, dont dix ont été identifiés et pour lesquels la Guardia Civil a obtenu de nombreuses preuves afin qu’ils puissent être dûment jugés et sanctionnés.

Dans les images, ils dépassent 200 km/h et ne respectent pas la ligne continue

L’enquête des autorités a commencé en mars de l’année dernière, lorsque les agents de la circulation de la Benemérita ont trouvé des images téléchargées sur Youtube qui montraient divers crimes contre la sécurité routière.

, Prix ! Plus de 14 000 euros d’amendes pour ces motards auto-incriminés lorsqu’ils publient leurs infractions sur Youtube, VENTOS, VENTOS

Les protagonistes étaient une douzaine de motards qui conduisaient des montures de grande capacité avec lesquelles ils roulaient sur une route célèbre de La Rioja, plus précisément la NA-1110, qui relie Torres del Río et Viana. La section est bien connue dans la région sous le nom de “Mataburros”, le même nom donné à l’opération de la Garde civile qui a réussi à les identifier.

Il a été possible de les trouver toutes grâce à l’examen et à l’étude d’un total de 50 vidéos que les auteurs des événements eux-mêmes ont mises en ligne sur Internet. Il faut dire que lorsqu’il s’est agi de télécharger le contenu sur Internet, ils étaient préoccupés par le fait de couvrir les plaques d’immatriculation de toutes les motos, ce qui ne les a pas aidés à éviter d’être pris.

Après avoir consulté la base de données des propriétaires des différents modèles qui apparaissent dans les vidéos, ils ont réussi à les localiser un par un pour entamer les procédures de sanction correspondantes. Ils sont accusés d’avoir commis jusqu’à 39 infractions et deux délits.

Dans la vidéo téléchargée sur le compte Twitter de la Direction générale de la circulation, on peut les voir conduire à grande vitesse, prétendument à 157 km/ sur des routes limitées à 40 km/h et à plus de 200 km/h sur des routes limitées à 90 km/h.

Les conséquences juridiques de ces manœuvres imprudentes peuvent être des peines de prison et le retrait du permis de conduire pour la durée envisagée par le juge. En outre, parmi tous les contrevenants, il y aurait une amende d’environ 14 000 euros et le retrait de 132 points.